Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bienvenue sur le journal de bord de l'île de Quéménès

  • J'ai pris un coup de vieux

    En rentrant de la plage, les loulous ont ramassé quelques déchets.

    IMG_5034.jpg

    J'ai été démunie quand je me suis rendue compte qu'ils ne savaient pas à quoi servait celui du milieu. C'est vrai qu'ils n'ont jamais connu les cassettes ! Ils ne sauront jamais ce que c'est que de rengobiner une cassette avec un crayon... En plus, c'est une cassette de Paula Abdul. Sur le coup, je dois avouer que ça ne m'a rien dit. Mais écoutez ça, ça va vous rappeler des souvenirs : 

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 1 commentaire

  • La récolte 2016

    Nous avançons bien sur la récolte des pommes de terre !

    Avec les conditions météo optimales des ces derniers jours, la machine n'a aucun souci à sortir les patates de terre, et nous arrivons à récolter 5 à 6 rangs par jour. Le rendement est bon (de toute façon, ça ne pouvait pas être pire que l'an dernier), mais il y en a beaucoup qui sont piquées par les vers. C'est encore de la faute des lapins. Non pas que les lapins élèvent les vers, mais ces 3 dernières années, il y avait tellement de lapins que nous ne pouvions pas faire pousser de couvre-sol entre les cultures de patates. Alors là où nous voulions faire pousser de la Phacélie, par exemple, qui aurait servi d'engrais vert et aurait limité les vers, rien n'a poussé car tout était mangé par les lapins, malgré nos filets de protection. Comme nous ne mettons aucun traitement sur nos cultures, les petits vers se sont bien développés pendant tout ce temps et se sont régalés de nos jeunes tubercules. Non seulement ce n'est pas joli, mais en plus ce n'est pas bon, et les patates se conservent moins bien ; donc au tri nous enlevons pas mal de patates abîmées par ces vers. Dès que nous aurons fini la récolte, nous sèmerons de la phacélie sur le champ pour que lorsque nous reviendrons sur cette parcelle dans 4 ans, nous soyons moins touchés par ce problème.

    Heureusement que j'ai mon équipe de choc pour me montrer les patates abîmées : 

    IMG_4937.jpg

    Les loulous surveillent les patates qui passent dans la calibreuse.

    Et lorsque nous sommes à la récolte dans le champs, ils emmènent leurs joujoux et profitent de la plage qui est juste en bas.

    IMG_4972.jpg

    En route pour le champ de patates avec les pelles, les seaux et les râteaux ! 

    Lorsque nous avons terminé, nous allons les rejoindre et profitons d'une petite baignade pour enlever toute la terre qui nous colle à la peau. Ca fait toujours ça de moins dans la douche ! 

    IMG_5025.jpg

    Aujourd'hui, nous sommes miraculeusement passés entre les grains, et avons réussi à récolter 6 rangs.

    IMG_5052.jpg

    Un grain au Sud, un grain au Nord ; et nous, au milieu, sous le ciel bleu ! 

    Si l'on arrive à tenir le rythme, nous devrions avoir terminé pour la fin du mois et pourrons mettre les pommes de terre sur la boutique en ligne début septembre.

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 1 commentaire

  • Le supplice de l'oie

    Ah, quelle chance nous avons de vivre à la campagne, entourés de tous ces gentils animaux. Et puis en plus, on n'est pas embêtés par les voisins. Par le camion poubelle non plus, me direz-vous. Ça, c'est la théorie. Dans la pratique, il faut que je vous révèle aujourd'hui à quoi ressemble une nuit d'été à Quéménès. Normalement, à la fin, vous irez embrasser vos voisins bruyants, et vous remercierez même le chauffeur du camion poubelle de faire une marche arrière juste sous votre fenêtre.

    Donc il était une fois, un jeune couple (on n'a pas dit que tout devait être vrai) harassé de fatigue après une dure journée de labeur. Après avoir couché leurs deux petits monstres amours, nos deux héros s'apprêtent également à sombrer dans le plaisir d'une douce nuit réparatrice. C'est l'été, il a fait un temps splendide toute la journée, et nos deux protagonistes décident de laisser la fenêtre ouverte pour rafraichir leur chambre, et profiter du chant des oiseaux.

    Ils sombrent lentement dans les méandres de leurs songes, quand soudain : "POUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIC*". L'une de leurs gentilles oies décide de leur souhaiter bonne nuit. Notre héroïne s'élance telle Xéna la guerrière sur la poignée de la fenêtre pour couper court à ces démonstrations d'affection, et se rendort tranquillement.

    A 1h32, il fait chaud sous la couette. Un petit courant d'air serait le bienvenu. Je tends le bras pour rouvrir la fenêtre, et avec toute la délicatesse qui est mienne au milieu de la nuit, ouvre la battant. J'ai immédiatement entendu ce bruit de plume qui permet à mon radar de déterminer que, oui, les oies sont encore en train de dormir sous notre fenêtre. Avec un peu de chance, elles sont aussi crevées que nous et n'ont même pas entendu la fenêtre s'ouvrir. Une minute passe, j'y crois. Mon cerveau me dit que l'on a gagné, et que l'on peut reprendre notre rêve là où nous l'avions laissé. Je retrouve Georges Clonney dans la salle de garde de l'hôpital, "POUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIC". Je les exècre.

    J'ai refermé la fenêtre, non sans un juron bien senti à base de volatiles et de dinosaures. Non mais.

    2h47. Il fait chaud là. En plus, j'ai envie de faire pipi. Mon cerveau diabolique met au point une diversion à base d'allumage de lumière dans les toilettes pendant que j'ouvrirai en douce la fenêtre de la chambre. Les affreux volatiles n'y verront que du feu, et je pourrais enfin dormir au frais.

    2h49. J'ai fait ma petite commission et j'ai ouvert la fenêtre ; elles n'ont rien entendu, trop occupées à regarder pourquoi la lumière du bas était allumée. Ah ah ah, j'ai à peu près le même regard que Cortex quand il est à deux doigts de conquérir le monde.

    2h53. Il y en a une qui n'arrive pas à se rendormir et qui vient de décider de prendre un bain dans l'auge située... sous notre fenêtre. Vous n'imaginez pas le bruit que peu faire une oie quand elle se baigne. Je suis démunie.

    4h18. A cette heure-ci, tout le monde dort. Sauf moi, parce que j'ai trop chaud. Je connecte deux neurones : celui de mon bras, et celui que j'ai hérité d'un lointain ancêtre caméléon pour ouvrir la fenêtre sans bruit.

    4h21. "POOUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIC". J'y ai cru. Je vous assure que j'y ai vraiment cru.

    12h36. Plat du jour : oie rôtie.

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 9 commentaires

  • Résultats du concours de recettes

    Nous avons reçu 5 recettes pour notre concours "ma petite recette aux algues de Quéménès", un grand merci à nos participants pour avoir partagé avec nous leurs recettes favorites ! 

    ***

    Chris nous présente : "Bleu ed du Kemenez"

    Par personne
    1 galette de sarrasin
    1 filet de sole
    6 -10 haricots de mer
    Quelques jeunes pousses d'épinard

    Pour la sauce 3-4 personnes
    2 ou 3 échalotes
    15 cl de vin blanc sec
    150 cl de Crème fraîche
    Sel poivre

    -Faire cuire les filets de sole au court-bouillon . Réserver.
    -Réhydrater les haricots de mer et les faire cuire 12 mn à la vapeur. Réserver.
    -Préparer la sauce en faisant fondre les échalotes finement hachées avec le vin blanc jusqu'à évaporation.
    -Ajouter la crème fraîche et faire réduire jusqu'à obtention d'une sauce onctueuse et nappante. Assaisonner selon votre goût. Réserver.

    -Faire cuire ou réchauffer votre galette, y déposer un filet de sole. Sur le filet mettre les haricots de mer.
    -Napper de sauce. Finir par ajouter quelques pousses d'épinard. Rabattre les bord le la galette ou présenter en aumônière. Servir et déguster.


    NB: La cuisson vapeur préserve mieux les qualités nutritionnelles de l'algue mais on peut aussi les faire cuire avec le court-bouillon des soles ce qui n'en donnera que plus de saveur au fumet et moins de travail pour le cuistot.
    On peut aussi ajouter un léger filet de citron sur les épinard.
    On peut remplacer la sole par des noix de saint-jacques snackées.

    bleu ed du K.png

    ***

    Christelle propose "Ilot de pommes de terre aux algues"

    Temps de préparation : 20 minutes

    Temps de cuisson : 40 minutes

    Ingrédients pour 4 personnes :

    600 g de (délicieuses) pommes de terre de l’île de Quéménès

    1 paquet de haricots de mer de l’île de Quéménès séchés (40 g)

    1 pot de tartare d’algues fraîches de l’île de Quéménès (110 g)

    1 pot de tomates séchées confites à l’huile

    1 citron jaune

    Huile d’olive

    Sel, poivre


    Laver les pommes de terre, les mettre à cuire entières à la vapeur de préférence, pendant 40 minutes environ.
    Pendant ce temps, recouvrir les haricots de mer d’eau chaude pendant 10 minutes pour les réhydrater. Les égoutter puis les faire cuire à la vapeur pendant 30 minutes environ.
    Prélever 6 pétales de tomates séchées et les couper en petits dés, les réserver.
    Dans un saladier, assaisonner les haricots de mer cuits : saler et poivrer, ajouter 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et le jus du citron.
    Ajouter les dés de tomates et mélanger le tout.

    Eplucher les pommes de terre et les couper en rondelles dans un autre saladier. Saler, poivrer et ajouter 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Mélanger.
    Déposer dans les assiettes les pommes de terre et ajouter par-dessus le tartare d’algues.
    Disposer à côté les haricots de mer.


    Ce plat peut se déguster tiède ou froid.

    Pour une présentation à l’assiette, on peut utiliser un emporte-pièce pour dresser les pommes de terre (cf.photo).

    ilot PDT algues.jpg

    ***

    Anne nous a envoyé : " Huîtres fines de claire aux algues et baies rouges "

    Entrée  -  Préparation 35 mn  -  Cuisson 20 mn

     
    Ingrédients : base pour 2 pers

    6 huîtres de Bretagne ou Marennes N°2

    20 gr de Kombu breton sec 

    2 échalotes

    20 gr de  beurre ½ sel-

    10 cl de crème fraîche liquide-

    10 cl d’eau des huîtres 

    15 cl de Sauvignon

    1 jaune d’œuf-

    Baies rouges : baies de  Goji, arilles de Grenade, airelles… suivant l’inspiration.

    Fleur de sel - poivre du moulin- chapelure- 

     
    PREPARATION :

    1 - Préparer les assiettes avec le gros sel.

    2 - Faire revenir les échalotes émincées avec le beurre. Ajouter le vin blanc puis les algues coupées en morceaux, elles vont se réhydrater tout doucement. Laisser réduire, verser la crème, remuer et tenir au chaud.


    3 - Ouvrir les huîtres, récupérer l’eau filtrée, la mélanger à la farce, sel et poivre suivant convenance. Enfin délayer le jaune d’œuf, l’ajouter en dernier.

     
    4 - Installer les huîtres sur le gros sel. Déposer la farce à la cuillère dans les coquilles, mettre une pincée de chapelure. Quelques baies  ajouteront une nouvelle saveur à l’ensemble. Glisser en position haute dans le four, 220°,  5 à 6 minutes. Surveiller


     DRESSAGE :

    La présentation doit être impeccable.

    Servir bien chaud, avec le reste de vin blanc «  Seigneur de la mer « ou «  Soif d’évasion «  de nos iles de l’Atlantique.

    C’EST MAGIQUE !  VOUS ALLEZ ADORER. 

     
    ASTUCE :

    Cette sauce très iodée, savoureuse, peut être préparée à l’avance, le jaune d’œuf  sera ajouté au dernier moment. Doubler, tripler  les proportions, elle peut convenir le lendemain pour des moules de bouchots, des palourdes, les « assiettes de poissons de petits bateaux  » 

    confolant.jpg

    ***

    Xavier part en pique-nique avec son "cake aux oeufs et aux 3 algues"

    PREPARATION : 20 mn –  CUISSON : 50 mn 

    -  Pour 6 personnes,  il faut :

    3 tranches de jambon de pays (400 g environ), quelques lardons

    150 g de farine + 1 sachet de levure

    1 sachet 40 g  de mélange 3 algues sèches

    25 g de beurre 

    10 cl de crème fraiche

    10 cl de lait + un peu d’eau

    3 œufs frais + 4 œufs durs

    50 gr de gruyère râpé

    Sel et poivre 

    1 moule à cake de 26 cm, papier sulfurisé.

    DEROULEMENT  DE  LA  RECETTE :

    - Préchauffer le four Th 6 à 180 °

    - Réhydrater les algues dans le mélange lait - eau. Elles vont doubler de volume. Détailler le jambon en dés,  conserver des lanières pour la décoration.

    - Dans un saladier mélanger farine, levure, crème, beurre fondu, œufs, jambon, gruyère. Assaisonner suivant convenance le jambon étant déjà salé. Ajouter les algues, intégrer tous les ingrédients de manière souple.

    - Verser la moitié du mélange dans le moule chemisé, glisser au four 5 mn. Retirer puis déposer les œufs durs, verser le reste de la pâte. Ajouter les lanières de jambon. Remettre au four  40 mn 

    - Surveiller la cuisson avec  la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche.

    - Démouler tiède et déguster suivant vos envies. 

    Cette recette au naturel a tout pour séduire, les algues nous veulent du bien.

    cake été.jpg

    ***

    Enfin, Florence prolonge ses vacances avec sa recette "tatin de coques aux algues"

    Préparation : 30 mn - Cuisson : 50 mn  (Entrée ou Plat du dîner)

    Ingrédients pour 6-8 personnes 

    1 kg de coques fraîches

    15 g d’algues sèches PIOKA de Quémenés

    50 g de laitues de mer fraîches

    200 g de fromage frais brebis, chèvre, ricotta, féta au choix.

    3 œufs

    20 cl de crème fleurette 

    20 cl de lait ½ écrémé

    Sel poivre – 1 moule à manqué ( 26 cm de diamètre )

    PREPARATION : (préchauffer  le four à 200° )

    1 - Vérifier les coques une à une, enlever le sable en les faisant tremper dans de l'eau fraiche tant qu'il en reste, changer l’eau. Les faire ouvrir, les retirer du coquillage. Réserver.

    2 - Laver les laitues de mer fraîches pour les dessaler.  Les essuyer,  les  étaler dans le moule beurré.

    3 - Battre les œufs  avec le lait, la crème fleurette. Ajouter les algues PIOKA, les coques, émietter le fromage. Assaisonner peu pour garder le goût iodé .Verser dans le moule.

    4 - Glisser au four pour 40 mn environ, puis baisser la température à 180°,  5 mn si besoin. Laisser refroidir avant de démouler sur un beau plat. Consommer tiède à votre guise.

    ASTUCE :

    Présentée  sous forme de Tatin,  cette recette très gourmande fait  l’unanimité.  Les algues peuvent se prêter à toutes les fantaisies culinaires. Ce plat peut se réchauffer et se congeler, dégusté l’hiver il fera chaud au cœur.

    ***

    Nous avons été tellement heureux de découvrir vos idées que nous avons décidé de vous offrir un prix à chacun. Vous allez ainsi bientôt recevoir chez vous un colis de produits de la ferme et un bon d'achat de 30€ sur la boutique en ligne http://boutique.iledequemenes.fr

    Et vous, chers lecteurs, quelle recette avez-vous préférée ? Est-ce que cela vous a donné des idées ? N'hésitez pas à partager vos idées en commentaire ci-dessous.

    Très bel été à tous,

    Et à bientôt pour de nouvelles aventures culinaires,

    Soizic.

     

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 2 commentaires

  • Haricots garantis sans fils et sans équeutage

    Cette semaine nous avons récolté des haricots de mer pour Bord à bord à Roscoff. En avez-vous déjà goûtés ? Le gros avantage de ces haricots, c'est qu'en plus d'être bons, il n'y a pas besoin de les équeuter et qu'ils sont garantis sans fils ! Leur nom scientifique, c'est Himanthalia ELongata ; c'est une algue brune qui forme des lanières très longues d'à peine 1cm de large. Nous les servons souvent à la table d'hôtes sautés à la crème avec une gousse d'ail, en accompagnement de nos célébrissimes "patates pigouilles".

    Le haricot doit être récolté tôt dans la saison car il va devenir de plus en plus large et sera finalement assez dur à manger. On le trouve à partir du mois d'avril, mais il ne doit être cueilli que lorsqu'il fait au minimum un mètre de long. On coupe ses lanières au couteau bien au dessus du disque caractéristique qui se trouve à sa base.

    Récolte de Haricots de mer from Ferme insulaire de Quéménès on Vimeo.

     

    C'est une algue très riche en vitamine C, mais également en acide glutamique qui améliore l'efficacité et la disponibilité de la vitamine C dans notre organisme. Elle est également très riche en iode et en alginates ; l'iode favorise les dépense caloriques, alors que les alginates favorisent l'effet de satiété et le transit intestinal. Voilà un cocktail idéal en ce début d'été !

    Pour les préparer facilement, vous pouvez tout simplement remplacer une partie de vos pâtes par des haricots de mer séchés sur Quéménès, cuits ensemble dans la même eau :

    Haricots et tagliatelles

    Avec une petite sauce au thon et aux échalotes (avec de la crème, sinon c'est moins bon...), c'est délicieux :

    tagliatelles au blé tendre et haricots de mer de Quéménès

    Vous pouvez également retrouver les haricots dans notre préparation pour taboulé aux algues ; c'est une recette facile et rapide à préparer à base de semoule et d'un mélange de 4 algues récoltées et séchées à Quéménès. Regardez comme c'est facile à préparer :

    taboulé from Ferme insulaire de Quéménès on Vimeo.

    Et vous, comment préparez-vous les haricots de mer (attention on parle bien de haricots, pas de salicornes) ? Racontez-nous en commentaire comment vous les utilisez et tentez de gagner l'un des bons d'achats mis en jeu à l'occasion de notre concours de recettes.

    Et si vous ne connaissez pas encore les haricots de mer et nos autres produits aux algues, profitez de 20% de remise sur votre commande jusqu'au 24 juillet avec le code : CONCOURS2016.

    Livraison des produits de la ferme sur toute la France par Colissimo, commande en ligne sur : http://boutique.iledequemenes.fr

    Lien permanent Ecrire un commentaire 5 commentaires

  • Ma petite recette aux algues de Quéménès -- Concours --

    Nous vous proposons de nouveaux produits aux algues récoltées et séchées sur Quéménès depuis quelques semaines : le risotto, le taboulé, les haricots, le kombu... plein de nouvelles saveurs à découvrir, et de nouvelles recettes à mettre au point. Chacun essaie, goûte, teste ; alors pour que nous partagions nos trouvailles, et pour donner des idées à ceux qui manquent d'inspiration, nos vous proposons de partager vos idées et vos essais autour d'un concours de recettes : Ma petite recette aux algues de Quéménès.

    Les auteurs de nos recettes préférées recevront des colis de produits de la Ferme de Quéménès, et des bons d'achats sur notre boutique en ligne !

    Pour participer c'est très simple : il vous suffit de nous envoyer par mail une recette que vous avez réalisée avec au moins l'un des produits aux algues de Quéménès (taboulé, kombu, haricots, risotto, pioka, dulse, mélange 3 algues ou tartare d'algues) avant le 24 juillet, et nous dévoilerons ici même le nom des gagnants le 31 juillet.

    N'oubliez pas d'indiquer dans votre mail :

    • le nom de la recette,
    • Les ingrédients avec leur quantité,
    • les différentes étapes de la recette,
    • l’astuce ou le tour de main qui permet de réussir la recette à tous les coups,
    • une photo de la recette terminée.

    Et de nous l'envoyer par mail à info@iledequemenes.fr avant le 24 juillet 2016.

    Vous n'avez pas encore goûté les produits aux algues de Quéménès ? Pendant la durée du concours nous vous faisons bénéficier d'une remise de 20% pour toute commande d'au moins un produit aux algues sur notre boutique en ligne http://boutique.iledequemenes.fr avec le code : CONCOURS2016

    Consultez l'ensemble du règlement du concours ici : Règlement concours de recettes.pdf

    Lien permanent Ecrire un commentaire 0 commentaire

  • Patates nouvelles

    Le champ de patates est en fleurs, il est magnifique : 

    DSC_0119.jpg

    DSC_0131.jpg

    DSC_0134.jpg

    Quand la plante fleurit, c'est signe que les tubercules sont formés et que l'on peut donc commencer à récolter les patates nouvelles. Ces pommes de terre ont la peau tellement fine qu'elle s'abîme rien qu'en la touchant. Mais c'est tellement bon... juste sautées au beurre. Nous en avons ramassé quelques unes pour la table d'hôtes, et en avons livré chez Fumaisons & Cie au Conquet, au magasin La Vie Claire de Brest Saint Louis, et au magasin de la ferme de Keroudy à Milizac. Ces pommes de terre sont à consommer impérativement sous quelques jours, elles ne se conserveront que lorsque la peau sera bien formée, d'ici un mois. En attendant, pour éviter de trop les traumatiser, nous les sortons de terre à la main. Nous en sortons environ un demi kilo chacun à la minute ! 

    />

    DSC_0145.jpg

    DSC_0150.jpg

    DSC_0163.jpg

    DSC_0178.jpg

    IMG_4762.jpg

    Certains ont déjà goûté les patates...

    IMG_4770.jpg

    Nous mettrons les pommes de terre sur la boutique en ligne début septembre, quand elles se conserveront suffisamment pour pouvoir supporter le transport en colis. 

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 0 commentaire

  • Les stéréotypes vont en prendre un coup.

    Il pleut toujours en Bretagne. 

    DSC_0227.jpg

    DSC_0228.jpg

    DSC_0146.jpg

    DSC_0222.jpg

    DSC_0211.jpg

    DSC_0150.jpg

    DSC_0174.jpg

    DSC_0183.jpg

    DSC_0206.jpg

    DSC_0166.jpg

    DSC_0223.jpg

    Le mois de Juin est certainement l'un des plus beaux mois pour découvrir la Bretagne. Tout est en fleurs, en couleurs et en contrastes. Il reste deux séjours disponibles à la maison d'hôtes pour le mois de Juin : l'un du 17 au 19, et l'autre du 24 au 26. A partir de 499€ en pension complète pour deux personnes au départ de Molène. Renseignements et réservations : www.iledequemenes.fr - info@iledequemenes.fr - 06 63 02 15 08.

    Et pour le weekend du 24 au 26, bénéficiez de 25% de réduction sur votre billet Penn Ar Bed vers les îles en réservant par internet : www.pennarbed.fr

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 4 commentaires

  • Des nouveautés sur la boutique

    Nous avons ré-ouvert la boutique en ligne. Pour l'instant il n'y a pas de patates, il faudra attendre septembre pour pouvoir les commander, mais grâce aux dernières grandes marées nous avons pu récolter et faire sécher les algues de printemps.

    IMG_4531.jpg

    Récolte de laitue de mer, qui entre dans la composition de notre mélange pour risotto.

    IMG_4238.jpg

    Récolte de haricots de mer.

    Nous avons également récolté et fait sécher du haricot de mer, qui, une fois réhydraté quelques minutes dans de l'eau tiède, vous permettra de préparer très facilement un excellent accompagnement pour vos viandes blanches et vos poissons.

    1. Réhydratez les haricots 5 minutes dans de l'eau tiède :
    2. Egouttez les haricots et faites les sauter à la poêle quelques minutes.
    3. Ajoutez une gousse d'ail émincée et 3 cuillères à soupe de crème fraîche, c'est prêt !

    IMG_0786.jpg

    Le haricot de mer Himanthalia Elongata est riche en vitamine C et en fibres. Vous pouvez commander nos sachets de haricots de mer séchés ici : Sachet de 40g de Haricots de l'île de Quéménès.

    Nous sommes très heureux de vous présenter également le fruit de notre collaboration avec la célèbre marque Finistérienne à la petite bigoudène "A l'aise Breizh" : le torchon Ferme Insulaire de Quéménès : 

    Torchon.jpg

    Si vous cherchiez un petit cadeau à faire à votre papa ou votre maman pour leurs fêtes, vous pouvez le commander et le faire livrer directement chez eux en cliquant ici : torchon Ile de Quéménès.

     

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 2 commentaires

  • Une île en fleurs

    L'épidémie de myxomatose de la fin de l'été dernier a permis de faire diminuer la population lapinesque de l'île d'environ 2000 lapins estimés à moins de 150 individus. Alors avec autant de bouches en moins à nourrir, la pression sur la flore de l'île a fortement diminué, et toutes les plantes, herbes et végétaux divers et variés s'en donnent à coeur joie, pour notre plus grand plaisir :

    montage fleurs.png

    Il y a même des pâquerettes autour de la maison... C'est le bonheur ! 

    La prairie d'arméries maritimes qui est à la pointe Ouest de l'île sera bientôt en fleurs également, cela fait 3 ans que nous ne l'avons pas vue toute rose, nous avons hâte ! 

    Lien permanent Ecrire un commentaire 4 commentaires