Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bienvenue sur le journal de bord de l'île de Quéménès

  • Haricots garantis sans fils et sans équeutage

    Cette semaine nous avons récolté des haricots de mer pour Bord à bord à Roscoff. En avez-vous déjà goûtés ? Le gros avantage de ces haricots, c'est qu'en plus d'être bons, il n'y a pas besoin de les équeuter et qu'ils sont garantis sans fils ! Leur nom scientifique, c'est Himanthalia ELongata ; c'est une algue brune qui forme des lanières très longues d'à peine 1cm de large. Nous les servons souvent à la table d'hôtes sautés à la crème avec une gousse d'ail, en accompagnement de nos célébrissimes "patates pigouilles".

    Le haricot doit être récolté tôt dans la saison car il va devenir de plus en plus large et sera finalement assez dur à manger. On le trouve à partir du mois d'avril, mais il ne doit être cueilli que lorsqu'il fait au minimum un mètre de long. On coupe ses lanières au couteau bien au dessus du disque caractéristique qui se trouve à sa base.

    Récolte de Haricots de mer from Ferme insulaire de Quéménès on Vimeo.

     

    C'est une algue très riche en vitamine C, mais également en acide glutamique qui améliore l'efficacité et la disponibilité de la vitamine C dans notre organisme. Elle est également très riche en iode et en alginates ; l'iode favorise les dépense caloriques, alors que les alginates favorisent l'effet de satiété et le transit intestinal. Voilà un cocktail idéal en ce début d'été !

    Pour les préparer facilement, vous pouvez tout simplement remplacer une partie de vos pâtes par des haricots de mer séchés sur Quéménès, cuits ensemble dans la même eau :

    Haricots et tagliatelles

    Avec une petite sauce au thon et aux échalotes (avec de la crème, sinon c'est moins bon...), c'est délicieux :

    tagliatelles au blé tendre et haricots de mer de Quéménès

    Vous pouvez également retrouver les haricots dans notre préparation pour taboulé aux algues ; c'est une recette facile et rapide à préparer à base de semoule et d'un mélange de 4 algues récoltées et séchées à Quéménès. Regardez comme c'est facile à préparer :

    taboulé from Ferme insulaire de Quéménès on Vimeo.

    Et vous, comment préparez-vous les haricots de mer (attention on parle bien de haricots, pas de salicornes) ? Racontez-nous en commentaire comment vous les utilisez et tentez de gagner l'un des bons d'achats mis en jeu à l'occasion de notre concours de recettes.

    Et si vous ne connaissez pas encore les haricots de mer et nos autres produits aux algues, profitez de 20% de remise sur votre commande jusqu'au 24 juillet avec le code : CONCOURS2016.

    Livraison des produits de la ferme sur toute la France par Colissimo, commande en ligne sur : http://boutique.iledequemenes.fr

    Lien permanent Ecrire un commentaire 5 commentaires

  • Ma petite recette aux algues de Quéménès -- Concours --

    Nous vous proposons de nouveaux produits aux algues récoltées et séchées sur Quéménès depuis quelques semaines : le risotto, le taboulé, les haricots, le kombu... plein de nouvelles saveurs à découvrir, et de nouvelles recettes à mettre au point. Chacun essaie, goûte, teste ; alors pour que nous partagions nos trouvailles, et pour donner des idées à ceux qui manquent d'inspiration, nos vous proposons de partager vos idées et vos essais autour d'un concours de recettes : Ma petite recette aux algues de Quéménès.

    Les auteurs de nos recettes préférées recevront des colis de produits de la Ferme de Quéménès, et des bons d'achats sur notre boutique en ligne !

    Pour participer c'est très simple : il vous suffit de nous envoyer par mail une recette que vous avez réalisée avec au moins l'un des produits aux algues de Quéménès (taboulé, kombu, haricots, risotto, pioka, dulse, mélange 3 algues ou tartare d'algues) avant le 24 juillet, et nous dévoilerons ici même le nom des gagnants le 31 juillet.

    N'oubliez pas d'indiquer dans votre mail :

    • le nom de la recette,
    • Les ingrédients avec leur quantité,
    • les différentes étapes de la recette,
    • l’astuce ou le tour de main qui permet de réussir la recette à tous les coups,
    • une photo de la recette terminée.

    Et de nous l'envoyer par mail à info@iledequemenes.fr avant le 24 juillet 2016.

    Vous n'avez pas encore goûté les produits aux algues de Quéménès ? Pendant la durée du concours nous vous faisons bénéficier d'une remise de 20% pour toute commande d'au moins un produit aux algues sur notre boutique en ligne http://boutique.iledequemenes.fr avec le code : CONCOURS2016

    Consultez l'ensemble du règlement du concours ici : Règlement concours de recettes.pdf

    Lien permanent Ecrire un commentaire 0 commentaire

  • Patates nouvelles

    Le champ de patates est en fleurs, il est magnifique : 

    DSC_0119.jpg

    DSC_0131.jpg

    DSC_0134.jpg

    Quand la plante fleurit, c'est signe que les tubercules sont formés et que l'on peut donc commencer à récolter les patates nouvelles. Ces pommes de terre ont la peau tellement fine qu'elle s'abîme rien qu'en la touchant. Mais c'est tellement bon... juste sautées au beurre. Nous en avons ramassé quelques unes pour la table d'hôtes, et en avons livré chez Fumaisons & Cie au Conquet, au magasin La Vie Claire de Brest Saint Louis, et au magasin de la ferme de Keroudy à Milizac. Ces pommes de terre sont à consommer impérativement sous quelques jours, elles ne se conserveront que lorsque la peau sera bien formée, d'ici un mois. En attendant, pour éviter de trop les traumatiser, nous les sortons de terre à la main. Nous en sortons environ un demi kilo chacun à la minute ! 

    />

    DSC_0145.jpg

    DSC_0150.jpg

    DSC_0163.jpg

    DSC_0178.jpg

    IMG_4762.jpg

    Certains ont déjà goûté les patates...

    IMG_4770.jpg

    Nous mettrons les pommes de terre sur la boutique en ligne début septembre, quand elles se conserveront suffisamment pour pouvoir supporter le transport en colis. 

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 0 commentaire

  • Les stéréotypes vont en prendre un coup.

    Il pleut toujours en Bretagne. 

    DSC_0227.jpg

    DSC_0228.jpg

    DSC_0146.jpg

    DSC_0222.jpg

    DSC_0211.jpg

    DSC_0150.jpg

    DSC_0174.jpg

    DSC_0183.jpg

    DSC_0206.jpg

    DSC_0166.jpg

    DSC_0223.jpg

    Le mois de Juin est certainement l'un des plus beaux mois pour découvrir la Bretagne. Tout est en fleurs, en couleurs et en contrastes. Il reste deux séjours disponibles à la maison d'hôtes pour le mois de Juin : l'un du 17 au 19, et l'autre du 24 au 26. A partir de 499€ en pension complète pour deux personnes au départ de Molène. Renseignements et réservations : www.iledequemenes.fr - info@iledequemenes.fr - 06 63 02 15 08.

    Et pour le weekend du 24 au 26, bénéficiez de 25% de réduction sur votre billet Penn Ar Bed vers les îles en réservant par internet : www.pennarbed.fr

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 4 commentaires

  • Des nouveautés sur la boutique

    Nous avons ré-ouvert la boutique en ligne. Pour l'instant il n'y a pas de patates, il faudra attendre septembre pour pouvoir les commander, mais grâce aux dernières grandes marées nous avons pu récolter et faire sécher les algues de printemps.

    IMG_4531.jpg

    Récolte de laitue de mer, qui entre dans la composition de notre mélange pour risotto.

    IMG_4238.jpg

    Récolte de haricots de mer.

    Nous avons également récolté et fait sécher du haricot de mer, qui, une fois réhydraté quelques minutes dans de l'eau tiède, vous permettra de préparer très facilement un excellent accompagnement pour vos viandes blanches et vos poissons.

    1. Réhydratez les haricots 5 minutes dans de l'eau tiède :
    2. Egouttez les haricots et faites les sauter à la poêle quelques minutes.
    3. Ajoutez une gousse d'ail émincée et 3 cuillères à soupe de crème fraîche, c'est prêt !

    IMG_0786.jpg

    Le haricot de mer Himanthalia Elongata est riche en vitamine C et en fibres. Vous pouvez commander nos sachets de haricots de mer séchés ici : Sachet de 40g de Haricots de l'île de Quéménès.

    Nous sommes très heureux de vous présenter également le fruit de notre collaboration avec la célèbre marque Finistérienne à la petite bigoudène "A l'aise Breizh" : le torchon Ferme Insulaire de Quéménès : 

    Torchon.jpg

    Si vous cherchiez un petit cadeau à faire à votre papa ou votre maman pour leurs fêtes, vous pouvez le commander et le faire livrer directement chez eux en cliquant ici : torchon Ile de Quéménès.

     

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 2 commentaires

  • Une île en fleurs

    L'épidémie de myxomatose de la fin de l'été dernier a permis de faire diminuer la population lapinesque de l'île d'environ 2000 lapins estimés à moins de 150 individus. Alors avec autant de bouches en moins à nourrir, la pression sur la flore de l'île a fortement diminué, et toutes les plantes, herbes et végétaux divers et variés s'en donnent à coeur joie, pour notre plus grand plaisir :

    montage fleurs.png

    Il y a même des pâquerettes autour de la maison... C'est le bonheur ! 

    La prairie d'arméries maritimes qui est à la pointe Ouest de l'île sera bientôt en fleurs également, cela fait 3 ans que nous ne l'avons pas vue toute rose, nous avons hâte ! 

    Lien permanent Ecrire un commentaire 4 commentaires

  • Le buttage des patates

    "- et pourquoi est-ce que vous buttez vos patates ?

    - c'est pour éviter qu'elles ne crient quand on les épluche."

    Je sais bien que je vous la fais tous les ans, mais elle nous fait rire à chaque fois. 

    Bon alors, soyons un peu sérieux : le buttage, qu'est-ce que c'est, et à quoi ça sert ?

    Le buttage des patates consiste à ramener de la terre sur les plants de patates de manière à former une butte. Ceci a pour but de protéger les tubercules qui vont se former de la lumière, et ainsi d'éviter leur verdissement. Le buttage améliore le rendement en tubercules de chaque plant, et augmente la surface de terre qui est exposée au soleil, permettant de mieux chauffer le sol. Et les petites patates aiment quand c'est chaud. J'ai dû être patate dans une vie précédente.

    DSC_0075.jpg

    DSC_0077.jpg

    DSC_0093.jpg

    DSC_0104.jpg

    DSC_0083.jpg

    L'inconvénient pour nous, c'est qu'une fois que les buttes sont formées, on ne peut plus passer la bineuse pour désherber entre les rangs. Et comme nous n'utilisons aucun produit chimique, il ne nous reste plus que nos mains pour continuer à désherber entre les plants. C'est un peu long et surtout très fatiguant, mais c'est ce qui nous permet d'avoir une si belle qualité de pommes de terre.

    DSC_0097.jpg

    Pendant que David passe la butteuse, je désherbe entre les plants.

    IMG_4586.jpg

    IMG_4587.jpg

    C'est encore loin le bout du rang ?

    IMG_4586.jpgDavid a fait un premier passage de butteuse, nous sommes en train de désherber les rangs à la main, et ensuite il fera un deuxième passage (dès que le soleil sera de retour) pour que tout soit bien butté.

    Lien permanent Ecrire un commentaire 2 commentaires

  • C'est le printemps

    Ami de la patate, Bonjour !

    Les (délicieuses) patates sont en pleine croissance, et depuis qu'elles sont sorties de terre, on ne les arrête plus ! Il faut dire qu'entre le soleil et les averses, elles ont des conditions idéales pour bien grandir. Nous avons du coup passé un deuxième coup de bineuse cette semaine, pour déraciner les herbes qui poussent entre les rangs, et nous avons commencé le désherbage manuel entre les plants. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point la terre peut être basse cette année. Malgré les courbatures, quel plaisir ça nous fait de voir toutes ces belles patates sortir de terre. Et toute cette herbe qui pousse, et ces fleurs qui sortent de partout ! Depuis que les lapins ont attrapé la myxomatose et que leurs effectifs ont nettement diminué, l'île revit, et nous aussi.

    Regardez comme elles sont belles ces petite feuilles qui sortent de terre :

    DSC_0034.jpg

    Nous avons embauché des gardes du corps pour surveiller le champ. Nous avons appelé celui-ci 007, parce que nous lui avons donné le permis de tuer tout animal à grandes oreilles qui s'approcherait à moins de 50m des (délicieuses) patates.

    DSC_0035.jpg

    Les petites patates sont rassurées et profitent des conditions météo idéales pour s'épanouir :

    DSC_0038.jpg

    Quand on habite sur une île où il n'y a pas d'arbres, c'est toujours difficile de se situer dans les saisons, parce que l'on ne voit pas les arbres verdir, ni les feuilles tomber. Heureusement, nous avons nous aussi quelques indices qui nous permettent de nous situer dans l'année, et parmi ceux qui nous annoncent l'arrivée des beaux jours, il y en a un particulièrement agité et bruyant qui est arrivé à l'Est de la cale : 

    DSC_0054.jpg

    C'est l'arrivée des Sternes ! Elles viennent s'installer sur le cordon de galets pour se reproduire. Alors depuis cette semaine, nous demandons à nos hôtes de ne plus marcher sur le cordon de galets, pour ne pas les déranger. Nous non plus nous n'y circulerons plus tant que les petits ne seront pas prêts à s'envoler avec leurs parents. Un panneau au niveau de la cale, et un autre en contre-bas de la descente, informent les visiteurs et leur demandent de ne pas entrer dans cette zone.

    Les huitriers pie aussi sont arrivés et vont également profiter du calme de Quéménès pour élever leurs petits. Mais pour l'instant, c'est l'heure du petit déjeuner :

    DSC_0046.jpg

    Gaston a perdu une défense (il s'est pris pour 008) ; vous croyez que si on la met sous son oreiller, la petite souris va lui donner un sou ?

    DSC_0052.jpg

    Ne t'inquiète pas mon Gaston, t'es quand même le plus beau, même avec une seule défense.

    Il reste des séjours à la maison d'hôtes disponibles pour les mois de mai et juin, toutes les infos et les disponibilités sont ici : http://www.iledequemenes.fr/fr/quemenes-chambres ou par téléphone au 06 63 20 15 08.

    Bon week-end sous le soleil et à bientôt,

    Soizic.

     

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 3 commentaires

  • Des plumes, des moustaches et des écailles

    Bonjour à tous,

    Cela fait 15 jours que nous avons ouvert la maison d'hôtes, et je m'émerveille encore, en cette 9ème saison, de la diversité des gens que nous pouvons rencontrer. Rien que ces 3 derniers séjours ont été tellement différents qu'il est difficile de croire que tout se soit passé en si peu de temps ! Nous avons eu un séjour très technique, suivi d'un séjour un peu déjanté, et avons le plaisir cette semaine de partager un séjour de retrouvailles. Nous avions également des étudiants de la filière Image & Sons de l'université de Brest qui réalisaient un reportage sur Quéménès. Peut-être retrouverons-nous cette diversité dans le sujet qu'ils sont en train de monter ? Nous avons hâte de voir ce qu'ils ont fait et leur souhaitons bon courage pour la suite de leur cursus. Vus l’efficacité et le professionnalisme avec lequel ils ont abordé ce tournage, nous ne doutons pas qu'ils réaliseront de très belles choses.

    Et pendant ce temps, des petits oisons sortaient de leurs œufs :

    DSC_0014.jpg

    Des petites patates sortaient leurs germes :

    DSC_0020.jpg

    C'hrommig faisait la course avec les goélands :

    DSC_0007.jpg

    L'aquarium reprenait sa place dans la cuisine de la maison d'hôtes :

    IMG_4373.jpg

    Un phoque surveillait qui arrivait à Quéménès : 

    IMG_4462.jpg

    Le soleil nous offrait le spectacle de son lever : 

    DSC_0031.jpg

    Et David et les enfants s'adonnaient à un drôle de rituel :

    IMG_4475.jpg

    Allez-vous deviner ce que signifient leurs pavillons ?

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 10 commentaires

  • Partez !

    Notre planning de réservations n'a jamais été aussi peu rempli à 10 jours de l'ouverture de la saison. D'habitude, en Janvier, il est déjà très difficile de trouver un séjour encore disponible pour venir nous voir, mais cette année, à la veille du début de la saison, nous n'avons que 41% des séjours de réservés. J'en ai parlé avec d'autres professionnels du tourisme, des hébergeurs, des restaurateurs, des prestataires de service, et tous me confirment cette tendance : les réservations tardent, le weekend de pâques a été tristounet, la saison s'annonce morose. Certains spécialistes évoquent les attentats et l'ambiance actuelle qui ne se prête pas aux loisirs, d'autres évoquent un calendrier sans ponts en mai qui n'incite pas à se projeter.

    Alors moi, je dis non.

    Je veux vous dire qu'il faut arrêter de croire les journaux qui vous assènent à longueur de temps que l'économie va mal, qu'il n'y a plus de sous, que l'ambiance générale est à la mélancolie.

    Je veux vous dire que ce ne sont pas des lois, des discours et des promesses qui vont relancer l'économie, c'est vous. Lorsque vous partez en week-end, c'est tout un monde que vous faites vivre.

    Vous louez une chambre ? Vous faîtes vivre un hôtel avec son hôtesse d'accueil, son personnel d'entretien. Vous déjeunez dans un restaurant ? Vous participez à la formation d'un apprenti, au paiement du loyer et des factures d'électricité de l'établissement. Ce restaurant en plus se fournit en produits frais auprès de producteurs locaux, alors vous permettez aussi à des pêcheurs, à des agriculteurs de vivre. En sortant, vous vous arrêtez à cette petite boutique pour acheter des cartes postales pour vos frères et soeurs, et un petit souvenir pour vos neveux. Oh, ce n'est pas grand chose, mais en envoyant cette carte postale, vous faites découvrir ce village dans lequel vous vous plaisez tant à vos proches, et cela va leur donner envie de venir aussi. Grâce à vous, l'hôtel aura une autre chambre de louée au printemps prochain, et pourra du coup prendre cette jeune fille si dynamique en contrat d'alternance.

    Et alors grâce à vous, grâce à ce petit week-end, pas très loin, pas très cher non plus, c'est toute une économie qui se met en place. Grâce à vous, les producteurs dont nous parlions tout à l'heure ont fait une très bonne saison et sont à leur tour partis en vacances. Les sous qu'ils ont gagnés grâce à vous, ils les ont dépensés à leur tour et ont fait fonctionner d'autres entreprise, d'autres artisans, d'autres producteurs. 

    Quand vous partez en vacances, en week-end, non seulement vous vous faites du bien, vous vous reposez, vous découvrez de nouveaux horizons, mais en plus, vous aidez votre pays à fonctionner, vous participez activement à la relance de l'économie. Et pour cela, tous les entrepreneurs vous disent un grand MERCI ! 

     

     

    Lien permanent Ecrire un commentaire 13 commentaires