Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patates, lanterne, pavillons et futur des verbes en -er

  • Tuberculette

John s'est occupé du premier buttage des patates, mais il ne peut malheureusement pas désherber entre les plants de patates, donc David et moi nous en occupons à la main. Il y a surtout beaucoup de rhumex qui cache le soleil à nos petites patates. Il n'y a qu'un seule solution pour les aider, c'est d'arracher un par un les pieds de rhumex ! Autant vous dire que c'est un peu long, et que le temps que l'on arrive au bout du champ, on pourra recommencer de l'autre côté ! Mais en attendant, ça nous permet de parler aux filles, de les encourager, et de passer du temps dehors à profiter du soleil. C'est toujours plus agréable que de faire la compta ! 

fullsizeoutput_2ba7.jpeg

Parfois, lorsque l'on tire sur un pied de rhumex, la racine est tellement longue et tellement tordue que ça déterre le pied de patate qui est juste à côté. Au détour d'un arrachage difficile, j'ai eu cette jolie surprise : les premiers petits tubercules sont en train de se former au bout des racines ! 

  • Pierre perd la tête

Vous avez peut-être vu dans le journal que la lanterne du phare des Pierres Noires, à l'extrémité Sud du plateau Molénais, allait être restaurée. Jeudi, c'est donc toute la partie éclairage au sommet du phare qui devait être enlevée par hélico pour être reconstruite à l'identique sur le continent. Nous aurions aimé voir la lanterne décoller, mais jeudi c'était notre jour de repos et nous étions trop bien sous la couette... Lorsque nous nous sommes levés, Pierre était déjà décoiffé :

fullsizeoutput_2ba6.jpeg

Nous ne saurions pas vous dire comment il éclaire maintenant parce qu'il n'est pas encore allumé lorsque nous allons nous coucher, et il est déjà éteint lorsque nous nous levons (nous étions marmotte dans notre vie antérieure). Je jetterai un oeil la prochaine fois que j'irai faire pipi au milieu de la nuit. Nous ne verrons pas l'installation de la nouvelle lanterne de Pierre, car elle est prévue pour 2018 et que nous serons rentrés sur le continent.

  • Pavillons

Quels pavillons avons-nous installés sur le puits cette année ? L'an dernier, nous avions fait le décompte des semaines avant l'anniversaire  de Chloé. Cette année, départ oblige, nous faisons le décompte des semaines avant notre retour à terre pour nous rappeler de profiter de chaque instant !

fullsizeoutput_2bab.jpeg

  • Le futur des verbes en -er

Une des questions qui revient le plus souvent sur notre vie sur l'île, est celle de la scolarité des enfants. Cet hiver nous étions sur le continent pour que les loulous aillent à l'école. Depuis que nous sommes rentrés sur l'île, la maîtresse de Chloé nous envoie par mail chaque semaine le travail fait en classe, et nous le faisons avec elle ici. Cette semaine, nous avons appris à conjuguer au futur les verbes en -er :

IMG_7010.JPG

 

 

Lien permanent Ecrire un commentaire 4 commentaires

Commentaires

  • Merci à vous Soizic pour toutes ses nouvelles !! Profitez bien de votre dernière année sur l'île et cela va me manquer l'année prochaine. Nous ,nous revenons en Bretagne pour la 7éme année consécutive fin juin ( tjrs à Pleyber-Christ ) . Nous ferons une halte au Conquet encore une fois cette année . Peut-être reverrons nous , nous un jour !! Gros bisous à vous 4. Edith du Grand Est

  • Chloé, c'est quoi le futur du verbe patater à la première personne du pluriel?

  • Hé !.. elle pense au futur votre journaliste en herbe et elle a bien raison. Çà lui permettra, dans quelques années, d' écrire sa vie sur Quéménes et de nous en faire profiter ! Bises à toute la famille.

  • Aïe ! ... le dos. Bon courage à vous pour désherbage. On est de tout coeur avec vous (c'est mieux que rien!). On vous embrasse.

Écrire un commentaire

Optionnel